(…) L’arrivée des nouvelles générations, la pénurie de compétences pointues et la nécessité d’organisations horizontales ont porté l’intégration (…) « La greffe n’a pas pris » (…) c’est à la jeune pousse de s’adapter, non à la vieille branche. Erreur managériale doublée d’une justification un peu légère : s’est-on vraiment donné les moyens (…) un facteur central du succès est l’acceptation d’un temps nécessaire au décodage réciproque des modes de fonctionnement (…) La culture est d’abord le fruit d’un vécu partagé (…) Plus le déphasage culturel est grand, plus la courbe d’adaptation est sensible (…) Si la réussite passe souvent par la clarté de l’accord de départ (…) Il est couramment admis qu’une intégration complète ne se confirmera qu’après (…) Aussi est-il important de cultiver une intelligence collective dans le temps pour parfaire l’inclusion (…) les groupes de codéveloppement (…) sont sans doute une réponse adaptée. Ils créent des connexions privilégiées, développent le collectif, tout en cultivant l’autonomie (…) Derrière une intégration réussie, il y a un savoir-faire tout en finesse (…) Objectif : faire de la rencontre de deux cultures une occasion de renforcer le collectif.